Globe For You, laboratoire et vivier d’innovations

Globe For You est un laboratoire de recherche et développement basé à Saint-Lunaire (35), qui œuvre dans le domaine de la mobilité douce. Après avoir récemment mis à l’eau le premier hydravion 100% propulsé par le vent, baptisé l’Odonate, l’équipe Globe For You a imaginé et fabriqué une remorque de vélo à partir de fibre de lin. L’équipe, principalement constituée d’ingénieurs, a bénéficié de la maîtrise des procédés industriels identiques à ceux utilisés pour l’Odonate, pour proposer une remorque ultra légère et repliable, qui répond à la demande croissante de la mobilité décarbonée. Pourquoi une remorque de vélo ?  “Nous avons l’outillage et le savoir-faire nécessaire, et le marché n’est pas encore saturé. L’offre n’est pas encore présente en France. Tous ces petits facteurs font que la remorque nous paraît être le produit idéal.” explique Titouan Sessa, co-fondateur du laboratoire Globe For You. 

Une remorque pliable “2 secondes”

La remorque a d’abord été pensée par le biais de la technique. “Nous nous sommes posés la question de quoi avons-nous besoin pour se déplacer de manière décarbonée avant d’avoir regardé ce qu’il se faisait déjà.” entame Titouan. “Au delà de la vente, nous avons réfléchi à la remorque de vélo idéale pour un usage quotidien. Ce qui nous a paru fondamental c’est le fait qu’elle soit pliable en quelques secondes. L’objectif pour le stockage était qu’elle soit petite, qu’elle ne prenne pas d’espace, mais qu’elle soit surtout ergonomique. Elle passe derrière une porte ou dans une armoire car la remorque se replie de manière à ce que l’ensemble soit plan, c’est très pratique.” Antoine, technicien qualifié du laboratoire Globe For You précise : “ Nous avons essayé de penser une remorque utilisable par tous. Cette remorque est très légère, adaptée à un usage citadin notamment car elle se replie. Les roues viennent se rabattre vers l’intérieur, ça ne prend pas de place : elle passe dans un ascenseur, elle peut être attachée derrière une porte sur un porte manteau. Le système de repliage est facile d’utilisation. La roue se bloque sans efforts : il suffit juste de la pousser vers l’avant pour qu’elle se débloque, rentrer la roue vers l’intérieur et la rebloquer pour que cela ne bouge plus. C’est comme si elle avait des dents, on peut la mettre à n’importe quelle position, une position relevée, une position basse, et d’autres positions si besoin.”

Le poids, critère fondamental

Pour les Globeurs (salariés de Globe For You), toute la réflexion est basée sur l’énergie. “On tire la remorque avec nos jambes ou avec les batteries de notre vélo. Comme l’énergie est précieuse, il était nécessaire que la remorque soit légère.” confirme le président de la structure. C’est pourquoi les techniciens de la jeune entreprise ont redoublé d’efforts au moment de la conception et du choix des matériaux pour avoir un produit robuste et vraiment plus léger. Titouan terminera avec ambition : “Nous ne voulons pas être 1kg en dessous de la concurrence, nous avons décidé de diviser par 2 le poids de l’ensemble du produit par rapport à ce qu’il se fait déjà.” Et c’est une réussite. Avec un poids total de 4kg, la remorque Maïna est ultra-légère.

Hybride et accessible à tous

Le dernier paramètre non négligeable pour les inventeurs de la Maïna est la fixation sur le vélo. La remorque se fixe sur tout type de vélo. Pour Antoine, ce critère innovant est essentiel afin de ne pas pousser à la surconsommation : “Notre remorque est adaptable, on peut la passer de vélos en vélos et cela ne se ne fait pas encore. Cela permet de ne pas surconsommer, pour éviter d’avoir une remorque par vélo. Nous avons pensé le produit non pas pour une unique personne mais pour un groupe de personnes, une famille, c’est un investissement durable qui se partage.”

Simple, le secret de l’esthétique

La remorque Maïna est conçue de manière simple et épurée, avec un procédé et des pièces maîtrisées par les équipes pour avoir la possibilité de la proposer à un prix abordable. Au total, Maïna comporte 5 pièces, ce qui la différencie nettement de ses concurrents. Pas de sachets de vis qui se perdent, ni de rondelles ou d’écrous, Maïna ne nécessite aucun outillage particulier pour le montage ou le démontage. Les systèmes sont extrêmement simples, pour un usage très fonctionnel. Avec un positionnement qui se veut haut de gamme, une remorque sera vendue entre 300 et 380 euros. Si cela ne constitue pas une dépense anodine, c’est un investissement qui sera de plus en plus envisagé dans le budget des ménages dédié à un mode de vie plus responsable. Pour l’équipe, “Le problème à vélo n’est pas tant de déplacer les choses lourdes mais surtout de transporter les objets encombrant.” La fibre de lin associée à de la résine époxy assure la robustesse de la remorque, capable de supporter jusqu’à 30 kilos. La remorque dispose de 150 litres pour transporter tout type de matériel, avec une forme qui supporte également les planches (du magasin de bricolage du coin mais aussi les planches de surf, de kitesurf, de wing foil…)

La fibre de l’ouest

“Chez Globe For You, on aime fabriquer et construire.” Toutes les pièces sont fabriquées à Saint-Lunaire, en Bretagne, notamment par Antoine, technicien spécialisé dans les matériaux composites, dans les ateliers Globe For You. Les seules pièces importées d’une entreprise française sont les roues. Parce que le laboratoire a déjà innové en fabriquant d’autres produits en composites (cf l’Odonate – lien), les machines, outils et technique sont d’ores et déjà apprivoisés par l’équipe. Tout est à disposition pour faire un produit de qualité. 

ET POUR ALLER PLUS LOIN

Pourquoi une remorque de vélo ?

Antoine : “C’est un produit qui nous parle vraiment par son côté utile. Nous cherchons tous à substituer la voiture par le vélo pour réduire la consommation d’essence, pour être plus responsable et écologique. La remorque de vélo est en phase avec nos valeurs et utile pour un grand nombre de personnes.”

Comment la remorque s’inscrit dans le laboratoire Globe For You ? Quel est le lien entre ces différents projets ?

Titouan : “Globe For You se caractérise par un laboratoire d’invention. Il y a plusieurs fils rouges à tous ces projets. Notre objectif est vraiment de créer des objets innovants que l’on ne retrouve pas ailleurs, car c’est ce qui nous fait vibrer. C’est ce qu’il se passe avec l’Odonate par exemple, cela reste dans une même démarche de créativité et d’invention. Après, nous restons autour du domaine de la mobilité, de l’énergie et des matériaux composites, matériau que l’on commence à bien connaître et à maîtriser. Notre Lab réunit tous ces aspects-là.”

Antoine : “La mobilité verte. Chez Globe For You on est tous des grands rêveurs,on rêve tous  de voyager, de se déplacer, mais les moyens de transport qui polluent ne sont pas l’avenir et on le sait bien. On veut essayer de faire autrement. A la voile avec l’Odonate on essaye de créer quelque chose de très innovant, qui sort de tout ce que l’on connaît. Ici nous ne sommes pas forcément sur un produit extrêmement innovant, mais un produit peut être mieux pensé pour un usage plus fréquent et plus accessible. “

De qui t’es-tu entouré pour réaliser ce projet ?

Titouan : “Nous sommes 7 à travailler dessus, dont 4 personnes permanentes. Antoine s’occupe de la production, Gilles, notre chercheur et ingénieur fou, travaille sur les procédés industriels, Capucine fait connaître et rayonner le projet, et moi, je travaille en tant qu’ingénieur mais je m’occupe aussi du développement global de la société. Coline, Tom et Ulysse nous apportent une aide précieuse en électrons libres autour de la mise en place également. “

En quoi cette remorque est-elle une véritable innovation ? 

Antoine : “On sait que l’espace est de plus en plus précieux, stocker devient compliqué. L’enjeu de la décarbonation des déplacements nous touche particulièrement, et à présent les villes deviennent de plus en plus cyclables. Étant étudiant, j’aurais adoré avoir une remorque pour faire mes courses. Je faisais tout à vélo, sauf les courses car c’était trop compliqué de tout transporter, ce n’était pas compatible avec mon studio de 16m2, et cela reste un coût élevé. Ici, on remplit toutes ces cases : une remorque légère, accessible, qui se replie et peut se ranger n’importe où, qui est un peu plus abordable que la concurrence (même si elle est chère, c’est de l’artisanat). De nombreuses personnes j’espère éviteront de prendre la voiture pour des petits trajets qui peuvent se faire à vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.